Le Vivaldi des Idées heureuses


Les idées heureuses - musique ancienne - baroque - salle bourgie

C’est mercredi soir dernier que j’ai eu l’occasion d’aller écouter le concert “Vivaldi, brume et lumière”, donné par les Idées heureuses à la Salle Bourgie du Musée des Beaux Arts de Montréal. Cette représentation était d’ailleurs mon premier concert classique in vivo de l’année 2021 et j’avais soif de beauté et de nouveauté sonore, depuis le temps!

Qui sont les Idées heureuses?

Les Idées heureuses, c’est un ensemble de musique ancienne fondé en 1987 par nulle autre que la claveciniste et musicologue Geneviève Soly, qui en demeure à ce jour sa directrice artistique. Véritable ambassadrice de la musique Baroque au Québec, Dr. Soly sait rendre accessible à son public un style musical qui peut sembler réservé aux initiés, aux “purs et durs”. 

En effet, c’est grâce à une mise en scène dynamique et ponctuée d’interludes où elle présente chacune des pièces, tantôt avec des anecdotes personnelles et tantôt en soulignant les particularités musicologiques et instrumentales de chaque morceau, qu’elle réussit à inviter les spectateurs dans l’univers baroque, le tout de façon cordiale et sans prétention. Ses spécialités sont le répertoire de la Nouvelle-France ainsi que la musique allemande du XVIII siècle. 

Petit aparté people pour ceux que cela pourrait intéresser: Geneviève Soly est également la mère de l’humoriste du même nom, Arnaud Soly! On comprend maintenant d’où il tient son talent musical, bien que je soupçonne que l’idée de la flûte nasale était son initiative propre. #tellemèretelfils

Les idées heureuses - musique ancienne - baroque - salle bourgie
Salle Bourgie du Musée des Beaux-Arts de Montréal
Crédit photo: Radio-Canada

Vivaldi dans tous ses états

Le concert de jeudi était dédié au compositeur Vivaldi et offrait un bel équilibre entre le familier (je pense par exemple au Concerto pour orgue en majeur, Opus 3 no 9, dont le premier mouvement est célébrissime) et la découverte. J’y ai d’ailleurs entendu pour la première fois l’unique concerto pour mandoline jamais composé par Vivaldi!

Autre particularité de ce concert: il y figurait un instrument rarement utilisé, tant en classique qu’en baroque tout court, la viole d’amour. Munie de cordes dites mélodiques et de cordes dites sympathiques, sa particularité est que l’ensemble des cordes sympathiques vibre “par sympathie” lorsque les cordes mélodiques sont sollicitées. Selon l’explication de Wikipedia, les cordes sympathiques, “qui passent en dessous des cordes frottées, dans le manche, et viennent se fixer sur le chevillier de l’instrument, vibrent par sympathie, sans les toucher, dès qu’on actionne les cordes de mélodie”.

Un ensemble qui se tient

À les entendre et à les voir jouer, on sent vraiment la passion qui unie l’ensemble des Idées heureuses. Leur complicité est palpable et chaque musicien a son occasion pour briller en tant que soliste, alors que le reste du groupe le met en valeur. Une ambiance bon enfant régnait lors du concert et cela donne franchement le goût de (re)découvrir la musique ancienne! 

Pour en savoir plus sur les prochains concerts, c’est par ici!

Autres articles

LEAVE A COMMENT