L’ensemble Obiora lance sa toute première saison!


Ensemble Obiora - concert - orchestre - musique classique - diversité

Comme je le mentionnais dans un article précédent, Montréal demeure une ville à taille humaine bien que l’offre culturelle qui y foisonne. En effet, nous sommes bien gâtés en orchestres et ensembles classiques pour une population qui dépasse à peine les 1.7 millions d’habitants.

Pourtant, peu d’ensembles n’avait jusqu’à présent eu la mission de mettre en valeur le talent musical issu de la diversité culturelle montréalaise. Enter l’Ensemble Obiora!

Ensemble Obiora - concert - orchestre - musique classique - diversité
Crédit photo: Tam Photography

Une programmation qui invite à la découverte

Pour ce premier concert de saison, Obiora a offert un programme varié mariant savamment oeuvres plus connues du répertoire classique avec ce qui était une découverte artistique pour plusieurs d’entre nous, dont yours truly.

Ainsi, entre le fameux Tombeau de Couperin de Ravel et les Variations sur un thème d’Haydn de Brahms, nous avons eu droit au Concerto pour violon no. 1 de Florence Price, première compositrice noire dont les oeuvres ont été jouées par de grands orchestre américains.

Le jeu de Tanya Charles Iveniuk, violon solo de l’Ensemble Obiora, a réellement été mis en valeur à travers le concerto et on la sentait en pleine possession de ses moyens violonistiques tant les couleurs jaillissant de son instrument étaient nuancées.

J’ai personnellement adoré cette pièce, qui n’était pas sans rappeler Barber, Yves et même Strauss (Richard) par moments, sans compter les nombreuses références harmoniques jazz. De toute beauté!

Quant à lui, l’orchestre, dirigé avec grande expressivité par le maestro Samy Rachid, a rendu chaque oeuvre avec sensibilité et grâce.

Ensemble Obiora - concert - orchestre - musique classique - diversité
Crédit photo: Tam Photography

Un choix de porte-parole plein de sens

Afin de donner une voix publique à l’Ensemble, l’orchestre a choisi Anne-Lovely Étienne comme porte-parole de la saison 2023-2024, un choix judicieux selon moi.

Personnalité publique montréalaise issue de la diversité, Anne-Lovely se fait toujours un point d’honneur de partager son expérience personnelle en tant qu’immigrante de première génération, avec tout ce que cela implique et ce, à travers tous ses projets.

La journaliste et co-animatrice du podcast Génération Sidechick nous explique son choix de s’associer à Obiora:

 « Je suis honorée d’être la porte-parole de la première saison officielle de l’Ensemble Obiora 2023-2024. Sa mission dédiée à promouvoir des compositeurs.trices du courant classique issus de la diversité culturelle correspond parfaitement à ma mission de journaliste et d’animatrice, soit d’élever les voix des personnes issues des communautés culturelles et de les mettre en lumière. À travers ces divers concerts, à la découverte de cette musique qui se veut accessible à toutes et tous, j’ai foi que cette saison détienne le pouvoir de rassembler, »

Anne-Lovely-Étienne
Anne-Lovely Étienne

Une saison qui s’annonce haute en couleurs

Le programme du reste de la saison 23-24 de l’Ensemble Obiora saura certainement éveiller votre curiosité musicale. Je vous invite fortement à aller consulter leur site pour les détails, mais disons qu’avec des concerts intitulés « Danse autour du monde », « Influences » et « Paysages Canadiens », nul doute que tous y trouveront leur compte! On s’y voit au prochain?

Autres articles

LEAVE A COMMENT